[./home.html]
[./the_team.html]
[./profil_del.html]
[./profil_laurent.html]
[./leprojet.html]
[./photos26videos.html]
[./nos_actions.html]
[./rencontres.html]
[./livre_d27or.html]
[./mali_home.html]
[./mali_home.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Le village de Kalabambougou
On s'y sent comme a la maison!
L'Expédition / Afrique / Le Mali / 'Le village de Kalabambougou'
C’est a partir du grand stade de foot sur notre droite, ou les joueurs jouent au ballon, dans un énorme nuage de poussière, que nous arrivons enfin a Kalabambougou.

Contrairement a d’autres petits villages aux alentours, le village de Kalabambougou est bien habitué aux blancs.
Les enfants nous disent bonjour a notre passage, d’autres cris “toubabous!!!”

Kalabambougou est bien plus calme que Sebenikouro, les dames déambulent dans les rues du village avec leurs plateaux sur la tête remplis de bananes, de pastèques, de sandales, d’arachides…
Les enfants courent pieds-nus dans le sable, derrière eux leur cerfs volants de fortune qui volent dans le ciel. Ici la vie est bien différente, les maisons sont en briques, d’autres en terre, la cuisine et l’espace de vie est dehors, les marmites, les bassines d’eau pleine de linges a laver sous les manguiers, leurs fauteuils en plastiques colores, et petits sièges en bois, nous sommes totalement dépaysés.

Ici les enfants n’ont pas de jouets, le sable, les pneus de voiture qu’ils font tourner avec leur bout de bois, ou leur cerf volant (en bois et sac plastique) qu’ils fabriquent eux même sont leur seul jouet.

  
A quelque kilomètres de Bamako, le village de Kalabambougou semble faire partie d’un autre monde.
En direction de l’Ouest, une fois que nous quittons le goudron, nous devons passer par le village de Sebenikoro. La voiture balance, il y a des trous et des cailloux partout, un gros nuage de sable et de poussière se forme a notre passage.

Cette route très passante, a de nombreux petits commerces, des coiffeurs, des maraichers, des épiciers, des garagistes, on y trouve de tout.

  
Aussi un simple cahier est quelque chose de très important pour eux comme le crayon ou le stylo.
La valeur des choses et les valeurs humaines, de respect de l'autre et de l’ancien, prennent un tout autre sens ici. Nous avons tout en France, ici ils n’ont presque rien. Alors nos petits dons, nos petits cadeaux aux enfants, les rendent encore plus heureux.
Ici les maliens rigolent et rigolent beaucoup, tout est tourne a la dérision, ils dédramatisent beaucoup et garde leur sourire.

A Kalabambougou, nous habitons près du fleuve Niger. Depuis la route principale, nous tournons a gauche, et nous continuons tout droit, après avoir passe le tailleur, Moussa, et nous continuons a travers les champs pour enfin arriver dans les locaux de  l’association Alad.
  
Pour poster un commentaire sur cet article, retourner sur la page principale du Mali en cliquant sur le lien ci dessous!
'Le mariage d'Awa Sangare'

30 Novembre 2008
Notre maison a Kalabambougou