Voyage Tour du Monde Loladel
Voyage_Tour_du_Monde_Profile_Equipe
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Profil_Delphine
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Profil_Laurent
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Projet_Itineraire
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Articles_Photos_Videos
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Rencontres
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Cuisine_du_Monde
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Livres de Voyage
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Actions_Volontariat_Home
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Partenariat Prives
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Partenariat Prives
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Sites et liens amis
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Livre d'Or
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Bresil_Home
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Bresil_Home
Voyage_Tour_du_Monde_Loladel_Livre d'Or

Jericoacoara, un petit paradis sur terre

L'Expédition / Amerique du Sud / Bresil / 'Jericoacoara, un petit paradis sur terre'

Retour Page Bresil

Pour poster un commentaire sur cet article, cliquez ici !

Laurent

Jericoacoara, ‘l’endroit où les crocodiles dorment au soleil' en langue indienne, est un petit village perdu au bord de l’océan, niché au milieu d’un désert de dunes de sable blanc parsemées de lacs et lagons bleus, et de collines verdoyantes et rocheuses ou broutent ânes, vaches et chevaux. Autour aussi des grandes étendues et des paysages aux formes bien sauvages, comme la Pedra Furada, cette grande roche percée par les vagues et l’érosion, façon Etretat. Des odeurs de la mer, du vent. Beaucoup de sensations qui nous prennent et qu’on adore. On se sent loin et bien, en plein milieu d’une nature très sauvage qu’on a hâte de découvrir.

Du 9 Février au 18 Février 2009

Au début un petit village de pêcheurs, Jeri est devenu un paradis pour les surfeurs et kite surfers, qui jouissent d’un vent bien fort et d'une côte sauvage qui s'étend à l'infini. Petit à petit le village a grandi et accueille maintenant beaucoup de voyageurs, qui ont eux aussi entendu parler de cet endroit magique. Malgré une grosse affluence de visiteurs, Jeri garde quand même un charme incontestable. Sans compter toute la nature qui l’entoure, le village n’est fait que de rues en sable, de petits commerces de natifs, et il n’est pas rare de croiser dans les rues une vache perdue ou un cheval qui rentre à la maison.   

Le rythme de vie à Jeri est au ralenti. Cool man, cool. Ici, il ne faut pas être pressé, ni presser son voisin. Glander dans un hamac est tout un art, tout comme rester assis sur un banc, ou faire la sieste, à toute heure. Pour des urbains ex-londoniens que nous sommes, le comportement laxatif de certains nous choquent, et on a du mal à comprendre comment certains arrivent à mettre leur cerveau au repos pendant si longtemps! Surement la copine Marie Jeanne y est pour quelque chose, car à Jeri, ca fume pas mal.

  

Nous nous étions donné 8 jours pour explorer Jeri et ses envions, et pour faire notre grand test pour le guide de voyage YouPlanet, notre nouveau boulot qui peut être nous fera voyager plus longtemps que prévu.


En profitant de la période creuse et de nos grands talents de négociateurs, on se déniche une chambre à 10€ la nuit, avec terrasse, hamac, ventilo, sdB et frigo. On habite dans la cour intérieure de chez José, un papi natif du village, qui loue quelques unes de ses chambres pour se faire de l’argent. José nous fait souvent rire, avec son gros bidon tout bronzé, sa canne, et ses ‘Rouououpa !’ incessants. Sa femme, Géraldine, est aussi une bonne ptite mémé bien typique, qui malgré le niveau en portugais de Delphine continuait toujours à lui parler comme si c’était sa sœur. Les filles et petites filles de José, quant à elles, passaient tout leur temps à laver, nettoyer, ratisser, récurer, étendre, et faire la cuisine. De 6h à minuit, tout ça sous l’œil à demi ouvert de notre voisin allemand, qui a passé la plupart de ses vacances dans son hamac à dormir, fumer et boire des bières.

Del et sa copine la vendeuse de soupe au mais et lait de coco, a boire chaud avec un peu de sucre et de canelle

Grâce à notre travail pour le guide de voyage, nous avons passé beaucoup de temps dans les hotels et pousadas. On nous recevait souvent comme des invités plutôt que des commerciaux, et c'etait à chaque fois un plaisir de passer des soirées à travailler! Tout cela dans des cadres magnifiques, puisqu’on ciblait surtout les pousadas de charme et de luxe. On se rappellera notamment de nos hôtes Alessandro et Fabio, chez qui nous avons passé des soirées longues et délirantes.


Nous avons grâce à YouPlanet vu un autre visage de Jeri, une face cachée que les touristes ne peuvent voir à l’œil nu. En rentrant chez les gens, on se sentait presque à la maison!



Entre les sessions de travail, nous avons aussi profité du village, de la mer et de la nature environante. En fin d’apres midi, on aimait se balader sur l’énorme dune du Por do Sol, qui surplombe le village et la mer pour offrir un spectacle magnifique à chaque coucher de soleil. Nous nous sommes aussi payé plusieurs activités et excursions : un cours de surf, une longue balade à cheval, et toute une après midi en buggy (sorte de petit 4x4 motorisé plus gros qu’un quad) à travers des paysages de dunes et de lagons extraordinaires. Un des meilleurs highlights de notre voyage jusqu'à maintenant !!

Découvrez plus de photos sur les deux diaporamas suivants !

Diaporama 1 :  Autour de Jericoacoara, à pied et à cheval

Diaporama 2 Excursion dans le parc de Tatajuba, paysages de rêve

In English